Blog

IMG_0496

Tuto : un éventail en fausse nacre

Histoire d’alimenter un peu ce blog pendant cet été un peu pauvre en création, je vous propose un petit pas à pas pour passer d’un éventail en bois à un éventail en nacre. Le final n’est pas aussi convaincant que ce que j’avais en tête au départ mais c’est une idée de base qui pourra être améliorée.

L’idée m’est venue après avoir vu sur ce site un bel éventail XVIIIe en nacre avec un médaillon peint représentant les adieux d’Hector et Andromaque.

éventail nacre

J’avais en stock un éventail en bois ajouré acheté 1€ dans une Foir’fouille et j’ai dû racheté pour ce projet de la peinture blanche nacrée et du vernis colle. Pour le reste il suffit d’utiliser ce qu’on a à la maison : des fards à paupières, du ruban, de la colle forte, un cutter, un pinceau, une épingle, un bout de papier de soie et une imprimante.

matériel matériel

Pour commencer il faut trouver sur internet un tableau qui nous plaît, pour moi je suis resté dans la mythologie et ai choisi Le rapt de Perséphone par Luca Giordano (1632–1705) trouvé sur Wikimedia Commons. J’ai bien fait attention à ne pas prendre un tableau peint après le XVIIIe siècle.

800px-Luca_Giordano_016

Une fois le tableau choisi on y découpe un ovale à l’aide d’un logiciel de retouche d’image et on y ajoute un contour noir pour coller à l’original (si vous ne savez pas comment faire cette étape demandez-moi en commentaire). Avant de l’imprimer on va préparer une feuille que l’on va recouvrir de papier de soie en scotchant bien tout autour et en lissant au fer à repasser si besoin. Placer cette feuille dans l’imprimante et imprimer le médaillon (je l’ai fait en plusieurs tailles pour voir ce qui collait le mieux). Découper le médaillon et ne garder que le papier de soie qu’on laissera sécher le plus longtemps possible, on peut éventuellement bomber avec de la laque pour cheveux pour fixer l’encre (ça n’a pas empêcher de baver à l’application du vernis colle :s).
On aura besoin de 2 autres ovales de papier de soie vierge, à découper en prenant le médaillon comme gabarit.

papier de soie imprimé

Pour la prochaine étape, j’ai épingler mon éventail bien ouvert sur un tableau de liège pour ne pas qu’il bouge. J’ai repéré le milieu de l’éventail, là où sera positionné le médaillon, et après avoir étalé un peu de vernis colle sur un des ovales vierges j’ai collé celui-ci sur l’éventail ouvert. On badigeonne le tout de vernis colle pour ne pas que ça bouge et on laisse sécher en place. Il faudra refaire la même opération au même endroit sur le dos de l’éventail. Cela permet de boucher les trous à l’emplacement du médaillon. Bien laisser sécher (au moins 24h). Une fois sec, recouper le papier de soie au cutter pour séparer les brins.

médaillon sur éventail découpage du médaillon

éventail

A partir de là il faut démonter l’éventail, mais en gardant bien l’ordre des brins comportant le médaillon. Alors moi j’ai commencé par peindre à la peinture nacrée mais elle a été bue par le bois qui gardait sa consistance granuleuse (alors que la nacre est lisse). Je vous conseille donc de commencer plutôt par poncer (au papier de verre) puis vernir les brins avant de commencer à peindre, je pense que ça devrait rendre mieux (et éviter de gâcher de la peinture par la même occasion). Un autre conseil : peignez aux doigts, oui on s’en met partout mais c’est ce que j’ai trouvé de mieux pour avoir un rendu lisse (au pinceau ou à l’éponge on a une texture striée).

Il faut ajouter une étape très fastidieuse mais indispensable : à chaque couche (peinture, vernis…) il faut passer une épingle dans les trous du bois pour ne pas qu’ils se bouchent !

Les étapes de vernissage, de peinture puis de séchage sont assez longues surtout qu’il faut que ce soit recto verso, du coup je m’étais préparé une « suspension » pour me faciliter les choses. Je n’ai pas vraiment de photo mais ça consistait à tendre un fil de fer entre deux dossiers de chaise sur lequel étaient enfilés les brins de l’éventail. Comme ça je pouvais travailler sur le recto et le verso en même temps tout en étant assise sur mon canapé devant la télé et je le mettais de côté la nuit pour le séchage.

brins de l'éventail

J’ai moins de photos pour la suite car je l’ai fini la veille du départ pour Vaux dans l’urgence.
Après avoir peint on va donner quelques nuances colorées à notre fausse nacre. Pour ça j’ai utilisé des fards à paupières : du bleu, du orangé doré et du rose. Je l’ai ai appliqué au doigt par touches aléatoires (plus de bleu et de orange que de rose). Puis j’ai repeint le tout pour atténuer, il faut que ce soit léger comme des reflets.

couleurs nacre

On peut apercevoir sur la deuxième photo le système de suspension.
Il faut laisser sécher l’éventail plusieurs jours avant de pouvoir le réassembler (comme je n’avais pas le temps le mien n’était pas parfaitement sec et les brins se collaient les uns aux autres :s). Évidemment il ne rentrera plus dans sa tige d’origine, il sera trop épais. Il faudra donc soit trouver un nouveau système d’attache (mon père m’a trouvé quelque chose dans son atelier, un genre de grosse attache parisienne bien costaud) soit retirer quelques brins de chaque côté du médaillon. Vérifier que l’éventail s’ouvre et se ferme correctement.

éventail

Une fois l’éventail remonter, il faut placer les brins correctement comme s’il était ouvert (les brins se chevauchent légèrement) et l’empêcher de bouger le temps de coller notre médaillon au bon endroit avec du vernis colle. Il faut y aller délicatement avec le pinceau car l’encre à tendance à baver et à s’étaler partout (quasiment tout le rouge s’est sauvé de mon tableau pourtant sec depuis plusieurs mois). Bien laisser sécher puis découper au cutter.

médaillon de l'éventail médaillon de l'éventail

Il ne nous reste plus qu’à fixer un ruban pour maintenir l’éventail lorsqu’il est ouvert. A l’origine le mien était maintenu par un fil de pêche noué, j’ai donc dû tailler des petites fentes au cutter dans le motif pour que mon ruban passe. Attention à bien passer dans le bons sens puis coller en place le ruban sur chaque brins lorsque l’éventail est en place.

ruban de l'éventail

Et voila l’éventail en fausse nacre est terminé, vous n’avez plus qu’à parader avec ^^

éventail en fausse nacre

vaux 2013 éventail en fausse nacre

Choses à améliorer :

– Commencer par le ponçage et le vernissage avant de peindre.
– Essayer le vernis colle en bombe pour éviter à l’encre de dégorger ?
– Peindre la dernière couche en blanc normal, là l’effet nacré de la peinture le fait plutôt tirer vers l’argenté.
– S’y prendre bien à l’avance pour que tout ai le temps de sécher.
– 2ventuellement peindre des petites fleurs comme sur l’original.

Voila ! et n’oubliez de me montrer votre œuvre si vous vous lancez ^^

5 comments were added, add yours.

Choississez l'article à afficher parmi les 10 derniers de votre blog.

  1. poupinette

    super chouette cette customisation. Bravo !

    • Titania

      merci :D

  2. clémentes créatio

    super sympa c’est marrant mais j’allais me pencher sur exactement la même chose ^^ je vais voir aussi pour peindre sur la partie tissu et graver le bois des réglettes sur un éventail a customise !!! En tout merci beaucoup pour se tuto j’aime beaucoup !!! essaie peut-être donc de poncer comme tu disais, puis de mettre une sous couche ça devrait éviter le bois de boire la peinture enfin peut-etre …pour le dessin il y a peut-etre un moyen de faire un transfert faut voir ..

    • Titania

      :) Tu montreras sur ton blog si tu en fais un ? avec le bois gravé ça peut rendre super bien ^^ Pour le transfert j’y avais pensé pour un éventail en tissu, ça peut être une solution (d’ailleurs j’en ai un blanc tout simple acheté pas cher au rayon mariage de la foir’fouille, je voulais essayer), mais sur du bois je ne pense pas que ça marcherai. Ou peut-être du serviettage, si on arrive à trouver un motif sympa.

  3. clémentes créatio

    j’ai déjà un site internet mais j’ai pas encore travailler la gravure sur bois … je te donnerais l’adresse je doit avoir le même éventail que toi je pensais tenter la peinture sur tissu mais il faut avoir un bon coup de pinceau pour gérer les couleurs…