Blog

mantua

Robe à la mantua

Robe à la mantua, c’est le nom du type de robe que je portais à Vaux le vicomte cette année. Ce type de robe apparait à la fin du XVIIe siècle dans les années 1680. Le nom de « mantua » viendrait du mot manteau (le « manteau de robe » est la partie supérieure de l’habillement, celle qui se porte par dessus le corps baleiné et les jupes). Au départ en simple forme de T ouvert devant et se resserrant par une ceinture, c’était une tenue d’intérieur. Au fil des années la forme évolua et commença à se porter en extérieur, quasiment toujours avec une coiffure à la Fontange.

mantua mantua mantua

Les infos que j’ai recueilli proviennent principalement du site Marquise.de, en essayant tant bien que mal grâce à google de traduire depuis l’allemand :p

La mantua se porte évidemment sur une chemise et un corps baleiné. Pour le rembourrage des jupes il est plus difficile de trouver des sources, mais selon la période il peut y avoir des hip-pads (coussins en forme de demi-lune sur chaque hanche), un bumroll (boudin qui fait le tour des hanches),  des jupes raidies à la colle voir peut-être même des petites crinolines en forme d’entonnoir sur la fin de cette mode. Personnellement j’ai choisi un rembourrage matellassé car j’aimais beaucoup le rendu de celui de Before the automobile, et je trouve qu’il a bien tenu son rôle.
On met ensuite un ou plusieurs jupon(s) puis la jupe. La pièce d’estomac (quand il y en a une, parfois on laisse apparent le laçage du corset) est plus étroite qu’au XVIIIe siècle, elle s’épingle sur le devant du corps baleiné.
On peut ensuite enfiler son manteau de robe et l’épingler de chaque côté de la pièce d’estomac. Une ceinture permettant de resserer la taille fini la tenue.

fc53aabe5b848bd8fe8884241d160267 mantua mantua

Quelques détails permettent d’identifier à peu près la décennie à laquelle appartient une mantua d’après Marquise.de.

1680/90 :
Le devant est en pointe, ouverte ou fermée sur la poitrine, puis part en oblique sur les épaules qui sont presque découvertes. Les manches sont courtes avec des revers étroits. Les robes sont relativement simples, sans fioritures et se portent avec une petite fontange recouverte d’un voile se nouant sur la poitrine (fontange à la sultane). Pendant cette décennie les rayures sont à la mode.

mantua mantua Volare digital capture

1690/1700 :Le devant est ouvert en V, le decolleté se resserre, il est plus carré et ne découvre plus les épaules. Les manches s’allongent un peu pour arriver au coude. Les robes sont ornées de rubans, broderies, glands… La fontange atteind sa taille maximale au milieu des années 90, elle devient presque aussi haute que la tête et ne se porte plus avec un voile.

mantua mantua mantua

1700/20 :Le bas du manteau de robe est remonté très haut à l’arrière et est orné de nombreux volants, les jupes sont également décorées de volants. Le bas des manches du manteau de robe et de la chemise deviennent asymétriques comme sur les futures robes à la française. La fontange se porte étroite et penchée vers l’avant.

mantua mantuamantua

Pour la construction, il suffit de partir de rectangles que l’on ajuste grâce à des plis. Toujours selon Marquise.de, la longueur totale est égale à la hauteur épaules/sol + 40 à 60cm pour le dos et +10cm pour le devant. Il faut faire attention à la couture d’épaule qui est déportée vers l’arrière.
Au dos, le 1er pli (au centre) est tourné vers l’intérieur, puis les 2 autres vers l’extérieur (voir les croquis de Marquise.de). Devant il peut y avoir 1, 2 ou 3 plis tournés vers l’extérieur, ils suivent la ligne du milieu devant même si elle est inclinée (rattraper l’inclinaison au fur et à mesure des plis).
Les surplus sur les côtés sont recoupés depuis le haut jusqu’à la taille puis horizontalement jusqu’à la lisière du tissu. Il faudra ensuite tracé des emmanchures (j’ai utilisé mon patron de corsage de base en coupe à plat), et faire une pièce qui se placera à cheval en en haut des plis du dos.
Pour remonter la traine on peut coudre 2 boutons au dos un peu sous la taille et coudre des boucles ou des boutonnières sur les pans. Personnellement j’ai préféré coudre des boucles de ruban à nouer entre elles.
J’ai également doublé mes rectangles avant des faire les plis.
mantua mantua mantua

mantua  mantua

Au début du XVIIIe siècle, la mantua a évolué jusqu’à disparaître en France. Disparaître ? peut-être pas totalement, le système de plis autant à l’avant qu’au dos n’est pas si loin de celui des robes à la française. En Angleterre la mantua a perduré plus longtemps jusqu’à se tranformer en robe à l’anglaise (on retrouve bien les plis dans le dos en fourreau).

Robe battante et robe mantua dos en fourreau

mantua (back), English, c. 1730-40  mantua (front), English, c. 1730-40

Ma robe à la mantua

Pour faire ma robe à la mantua, j’ai utilisé un taffetas bleu pétrole, un tissu imitation soie turquoise pour la doublure et le même tissu en jaune safran pour la jupe et la pièce d’estomac. Je me suis également refait une chemise, en mousseline de soie blanche avec de la dentelle aux manches et au décolleté (que j’aurai dû amidonner, elle tombait tout le temps). J’ai racheté des bas bleus que j’ai portés avec mes mules pour le château et mes chaussures customisées pour l’extérieur (très confortables ^^ et elles sont toujours en bon état à part que j’ai perdu les petits talons en plastique). Le corps baleiné et le jupon sont de l’année dernière. La pièce d’estomac est baleinée et a des petites pattes pour pouvoir l’épingler. La ceinture est faite de 2 épaisseurs de tissu turquoise et se ferme par une agrafe.

chemise  mantua mantua mantua

mantua mantua  mantua

mantua mantua mantua

mantua mantua IMG_4794

mantua IMG_4849

Les petites choses qu’il faudrait corriger :
– faire le manteau de robe un peu plus long (mais j’étais un peu à court de tissu après avoir fait la veste de mon homme)
– faire des revers aux manches, j’ai dû simplifier par manque de temps.- amidonner la dentelle du décolleté

Comme vous pouvez voir, je m’étais aussi préparer un masque en velours noir comme on en voit sur des tableaux et gravures et qui servaient à se protéger le visage du soleil. Ils étaient maintenu par un bouton entre les dents, ce qui évitait la conversation :p je n’ai pas eu le temps de trouver un système alors je le tiens juste à la main. Pour le faire j’ai recoupé un masque en carton, je l’ai peint en rouge à l’intérieur et en noir à l’extérieur puis encollé au vernis colle et recouvert de poudre de velours noire (pour les manucures velours).

mantua  7096fb9f0a7c8ae91508469efe50a411 IMG_4793

mantua mantua mantua IMG_3912

Pour ma coiffe à fontange, j’ai amidonné de la dentelle avec du sirop de sucre puis je l’ai cousu sur une armature en fil de fer, j’ai ajouté des rubans et caché mes cheveux derrière par ma coiffe de l’année dernière, le devant étant coiffé en rouleaux et fripons (boucles sur le front).
mantua mantua mantua

Voila je pense avoir fait le tour ^^

Vous pouvez voir mes différents boards sur le sujet sur mon Pinterest.

Je vais pouvoir me mettre à la tenue pour l’année prochaine :p à bientôt pour de nouvelles aventures !

Soyez le premier à publier un commentaire.

Choississez l'article à afficher parmi les 10 derniers de votre blog.