Blog

chaussures XVIIe

Transformer des chaussures pas à pas

Je cherche régulièrement dans nos chaussures modernes une forme qui pourrait faire la blague pour de l’historique, surtout depuis mon tuto. Le mois dernier fut particulièrement chanceux puisque je suis tombée sur 2 paires potables pour du fin XVIIe / début XVIIIe et surtout à ma taille !!! La première de type mules, je vous les ai déjà montré ici. La seconde paire, je l’ai entièrement modifié, et c’est ce dont nous allons parlé aujourd’hui.

Les chaussures de base sont en toile avec une bride à l’arrière et un talon un peu bobine en plastique imitation bois. C’est surtout le talon qui m’a interpellé, pour le reste c’est assez neutre, elles auraient pu être plus pointues et surtout plus cambrées mais c’est déjà bien.

 chaussures 1690-1710 Brocade Shoes. Bata Shoe Museum

J’ai commencé par les nettoyer, je les ai acheté d’occasion, elles sentaient le renfermé alors je les ai fait tremper dans de l’eau savonneuse puis sécher. Plus tard j’ai même retiré la résille qui les recouvrait et qui était juste collée.

J’ai ensuite épinglé du tissu dessus pour en retirer un patron. Le plus difficile a été l’arrière vu qu’il n’y avait que la bride. Il ne faut pas hésiter à remettre au propre et réessayer plusieurs fois jusqu’à avoir une version nette sur papier (bien noter l’intérieur et l’extérieur et ajouter des surplus de couture).

 tuto chaussure patron chaussures

Prochaine étape : décoller la semelle et le talon. Je me suis aidé des pointes de mes ciseaux pour cette étape (sur la photo je n’avais pas encore enlevé le talon).

tuto chaussures

Il nous faut ensuite les différentes parties en tissu et les parties arrière en tissu bien costaud, il me restait des chutes de coutil que j’ai teins au thé pour un rendu plus naturel. J’ai ensuite cousu une languette en coutil sur le dessus de la chaussure pour combler le « décolleté », comme les chaussures de base sont en toile c’est plus facile pour coudre dessus, si elles sont en cuir ou autre il faudra peut-être des aiguilles spéciales ou de la colle.

 pièces chaussures tuto chaussures

Il suffit simplement après ça, de placer correctement la partie avant en beau tissu à grand renfort d’épingles et de rabattre les surplus sous la chaussure, puis de les coudre pour maintenir le tout.

sous chaussure

J’ai beaucoup hésité à garder ou non la bride arrière de la chaussure, finalement je l’ai coupé, mon coutil est assez rigide pour se maintenir seul. Le rendu est déjà pas mal, on pourrait même s’arrêter là pour avoir des mules (enfin avec des finitions bien sur ^^).

tuto chaussures

Passons à l’arrière. Pour commencé j’ai repassé vers l’intérieur le surplus de couture, là où les 2 parties se rejoindront. Ensuite j’ai assemblé les parties de façon à ce que l’on voit les surplus de couture derrière le talon, ceux-ci seront recouverts avec un ruban. Puis j’épingle cette couture au milieu arrière de la chaussure, et je mets en place la couche de coutil que je couds à la toile de la chaussure sur le côté. Je couds aussi à points glissés l’intérieur plié du coutil pour masquer la partie coupée de la chaussure d’origine.

tuto chaussures tuto chaussures tuto chaussures tuto chaussures

Recouper le surplus en bas du coutil, sinon ça sera trop épais une fois le talon remis (j’ai dû refaire en partie une chaussure à cause de ça), et mettre en place le beau tissu. Je l’ai cousu à points glissés sur la partie avant mais de toute façon ça sera aussi recouvert par du ruban. Rabattre les surplus sous la chaussure en faisant le moins d’épaisseur possible et coudre. Bâtir ou épingler les 2 couches en haut.

Nous attaquons ensuite le talon.

tuto chaussures

J’ai voulu le recouvrir de cuir rouge sombre, comme sur certains modèles d’époque. Il me restait du skaï bordeaux que j’ai appliqué un peu à l’arrache en l’étirant et en collant les bords au fur et à mesure à la superglue. On peut faire un patron comme pour la chaussures si besoin. J’ai passé 2 couches de verni brillant par dessus parce que je voulais le rendu lisse et un peu brillant des talons d’époque.

tuto chaussures talons tuto chaussures talons France. From the Hearst collection France. 1690-1720

Pour ré-assemblé le talon à la chaussure j’ai mis 2 vis. A la base, il y avait un genre de grosse agrafe mais impossible de la remettre correctement. Les vis sont tout aussi efficaces.

tuto chaussures

Pour finir le haut de la chaussure, j’ai recouvert la couture arrière, celles des côtés et le bord haut avec du ruban extra-fort car le biais comme on le connait n’existait pas à l’époque (mais si vous ne voulez pas galérer dans les arrondis, prenez du biais !). Puis j’ai repassé le ruban (ça fait plus net) et brodé des œillets au bout des brides.
Note : avec un ruban plus fin ça serait plus facile !

tuto chaussures tuto chaussures tuto chaussures tuto chaussures tuto chaussures

Il ne reste plus qu’à recoller la semelle (superglue ou colle tout usage) en la maintenant avec des pinces à linge, remettre le petit talon en plastique…

tuto chaussures

… et admirer vos nouvelles chaussures ^^

chaussures XVIIe chaussures XVIIe chaussures XVIIe chaussures XVIIe chaussures XVIIe chaussures XVIIe

Selon les décennies, il suffit de modifier la forme de l’avant (plus au moins arrondi, pointu ou carré) et la longueur des brides qui seront fermées avec une boucle ou des rubans.

La prochaine étape serait de créer des chaussures de A à Z :p mais je ne tenterai pas tout de suite ^^

 

8 comments were added, add yours.

Choississez l'article à afficher parmi les 10 derniers de votre blog.

  1. ravenhawk

    Wouhou, c’est super génial dit donc !! tu es très doué !! et le rendu est fantastique !!

    • persephoneia

      merci Raven ^^

  2. lolumapa

    tes chaussures sont magnifiques et ton tuto très clair, merci pour le partage !

    • persephoneia

      Je t’en prie ^^ et merci !

    • persephoneia

      merci :)

  3. odette

    bravo c’est vraiment magnifique

    merci pour le partage
    bisous

  4. marie silvestre

    génial vos chaussures, moi qui en cherche une paire et devant la difficulté que j’ai pour en trouver, j’avais d’en l’idée de m’en faire une paire XVIIIè, cela me rassure en voyant les vôtres. Bravo !